La Plaça de Catalunya: 5 faits que tu ne connais pas!

La Plaça de Catalunya

Il est le centre-ville et point de rencontre pour les habitants, souvent là où les itinéraires touristiques commencent et terminent. Connais-tu les curiosités cachées?

La «Plaça de Catalunya» ne devrait pas exister.

Elle n’était pas prévue dans le plan d’urbanisme de la ville appelée « l’Eixample », commandé en 1854. L’architecte Ildefons Cerdà y avait placé un îlot urbain comme dans le reste du plan du quartier, pour déplacer le centre-ville dans la « Plaça de les Glòries ». Le Conseil voulait un autre type d’extension et Antoni Rovira i Trias a projeté un plan pour Barcelone inspiré en le style de Paris, où il y avait une grande place centrale appelée « Forum de la Reina Elisabeth II ». Finalement, en 1895, la pression de la Ville fini en la création de l’espace qui plus tard est devenu « La Plaça de Catalunya ».

Pla Cerdà (1854) sense la Plaça Catalunya

Les Grandes mansions

La «Plaça Catalunya» était le bloc 39e de «l’Eixample», on a donc autorisé la construction de grandes maisons la première fut «la Casa Gibert» ; propriété d’une famille importante de l’époque. La construction a commencé en 1860, la Reine Elizabeth II a été invité à la pose de la première pierre. La maison était située dans l’espace actuellement occupé par les deux sources sur la «Ronda Sant Pere». Alors, commença une course pour construire les meilleures maisons de la ville comme la Maison Rosich i Estruch ou des théâtres et des divertissements tels que Panorama Waterloo, Café «La Pajarera», le «Siglo XX», le Théatre du «Bon Retiro» ou le célèbre «Circo Ecuestre». En 1895, tous les bâtiments ont été démolis et la région a été déserte jusqu’en 1902, lorsqu’on a commencé l’actuel développement de la place.

Casa Gibert (1865) Plaça de Catalunya

Casa Gibert (1865) Plaça de Catalunya

Les gratte-ciel perdus

Le 29 septembre 1920, le magazine « American Architecture » a fait écho du projet de construction du premier gratte-ciel en Espagne. Devait être un bâtiment de style néo-gothique de 130 mètres et 30 étages qui auraient été placés dans l’espace actuellement occupé par « El Triangle» et devait contenir des bureaux, des hôtels et une station de métro, le seul projet qui s’est fait réalité. L’idée est née après que son promoteur, Miró et Ramon Selles qui a contacté les architectes américains John Mead Howells et James Gamble Rogers, les créateurs du siège du «Chicago Tribune», pour qu’ils s’occupent de faire le projet du premier gratte-ciel en Espagne. Cependant, le projet n’a jamais été porté à terme, en fait il n’a pas été publié jusqu’en 2009 lorsque qu’on pouvait voir le modèle dans l’exposition «Cerdà 150 anys de modernitat».

El gratacels de la Plaça de Catalunya (American Architect)

El gratacels de la Plaça de Catalunya (American Architect)

 La première galerie souterraine en Europe

En 1940 «l’Avinguda de la Llum» a été inaugurée, la première rue commerçante souterraine en Europe. Elle a été construit à partir des travaux du chemin de fer souterrain de «Sarrià» en 1929 conçu par Jaume Sabaté Quixal. L’avenue était de 170 mètres de long partait du «Carrer Bergara» jusqu’à «La Rambla». Elle faisait 2000m2, comptait avec 68 boutiques et même un cinéma. Ce fut un tel succès que, en 1949, elle a été déclarée par la mairie comme point d’intérêt pour les visiteurs. Néanmoins, à partir des années 60 elle a souffert une dégradation lente mais implacable jusqu’en mai 1990, elle a fermé ses portes. Aujourd’hui, ils ne restent que l’accès à la station de «FGC Plaça Catalunya» partialement occupé par une parfumerie. Le reste a été rénovée pour l’extension de la station de chemin de fer ou a été emmurée.

Avenida de Luz 1950 - Plaça de Catalunya

D’où sort le nom de «Plaça Catalunya»?

Personne ne connaît avec certitude l’origine du nom. Ce qui est maintenant la «Plaça de Catalunya» a été l’un des murs extérieurs de la cité médiévale. Les cirques ambulants, foires ou marchés s’installaient sur l’esplanade à côté du « Portal de l’Angel ». Lorsque la démolition des murs, les habitants n’ont pas hésité à lui faire de l’espace et la nommer la «Plaça Catalunya» malgré les tentatives des autorités pour lui donner un autre nom, comme «Forum Isabel II ‘. Tentatives qui ne se sont jamais matérialisées.

auberge-a-barcelone (1)

Cet article est aussi disponible en: Catalan, Espagnol

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire, votre mail ne sera jamais publié