Mystères et légendes de Barcelone

Misterios y Leyendas de Barcelona

Peut-être en raison de sa grande population et de son importance historique, Barcelone est depuis des siècles une ville qui joue un rôle important dans l’histoire de la Méditerranée. Son importance socio-économique et artistique, cache cependant une série de mystères et légendes.

allotjat-a-barcelona_fr

Le fantôme de la fontaine de Canaletas 

Nous nous dirigeons d’abord à la fontaine de Canaletas. Vous devez déjà savoir que c’est le lieu ou les fans du F.C Barcelone célèbrent les victoires de l’équipe où, anciennement se situé le journal local « La Rambla ». Mais connaissez vous l’histoire du fantôme de Canaletas? Il semble qu’au milieu du XIXe siècle, peu de temps après l’inauguration de la fontaine, le fantôme est apparu avec sa cape et effrayait les filles allaient chercher de l’eau.

 

Sorcellerie dans la Calle Tallers

Carrer de Tallers

Non loin des Ramblas, au numéro 72 de la rue Tallers (nom dédié au travailleurs de métiers de bouche), les bouchers ne jouissaient pas d’une grande renommée, en gagnant leur vie en quittant celle d’autres êtres humains, mais il existait une guilde encore moins aimé, celle des cordeliers.  Pourquoi? Car ils sont associés à la sorcellerie par les effluves de cannabis utilisés pour les cordes (célèbre dans toute la Méditerranée),  mais surtout après qu’il fut trouvé dans une des maisons de cordeliers plusieurs cordes avec de sos et des cheveux de petites filles…

Francesca Fiveller i Bruc

Nous retournons vers les Ramblas et son Palacio de la Virreina, aujourd’hui centre d’expositions culturelles et son nom fut donné par le Vice Roi du Péru. La jeune fille, Francesca Fiveller i Bruc tomba amoureuse du neveu du vice-roi, qu’elle devait épouser mais qui la quitta devant l’autel en pleine cérémonie. Pour remédier à la situation, le vice-roi, un homme âgé de plus de 75 ans, il s’offert en mariage, mais cette proposition ne contenta pas la jeune fille, qui depuis sa mort pour convulsions dans une église, rode dans les couloirs du palais…

La Vampire du Raval 

Cependant, si il existe une histoire vraiment sombre de la Barcelone moderniste, c’est bien celle de la vampire de carrer Ponent: Enriqueta Martí, sorcière, prostituée et tueuse en série dont la victime la plus célèbre fut la fille Teresita Guitart. La dernière victime qui survécut avec une autre fille aux meurtres de Martí, fut témoin des atrocités de la vampire du Raval. Cette dernière utilisés ses victimes pour « élaborer » des potions magiques.

Ce petit résumé des histoires sombres de Barcelone montre une autre image de la ville. Maintenant votre regard changera surement lorsque vous visiterez Canaletas, le Palacio de la Virreina et le Raval…

allotjat-a-barcelona_fr

Fuentes: Magisquam | Diario abc | Wikipedia

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Catalan, Espagnol

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire, votre mail ne sera jamais publié