Les choses que vous ne saviez pas Barcelone

cosas que no sabías de Barcelona

On sait qu’à Barcelone il y a la plage, que Gaudí y a laissé une empreinte ineffaçable et qu’elle a été le siège des Jeux Olympiques. Cependant, très peux connaissent sont passé Arabe, qu’on a ramenée des pièces provenant de la Troie impériale ou qu’elle a souffert l’ un de pires séismes de l’histoire européenne. Le plus on découvre de Barcelone, le plus on tombe amoureux d’elle! Pour cette raison, on vous explique les faits que vous méconnaissiez de cette ville.

auberge-a-barcelone (1)

Les choses que vous ne saviez pas Barcelone

1. Un monastère de plus de 1000 ans

« Sant Pau del Camp » donne son nom à un quartier du « Raval ».Il s’agit d’un monastère Bénédictin fondé au siècle VIII-IX et un des seuls à avoir une forme de croix grecque en Europe. La tombe plus ancienne qu’on peut y trouver datte de l’année 911, là ou est enterré i Guifré II «Borrell», fils de Guifré I «El Pilós».

Sant Pau del Camp

2. Le plus ancien quartier rouge

 Au coin entre la rue « Mirallers » et la rue « Carassa » à coté du Musée Picasso, vous trouverez un visage d’une femme sur le mur. Au moyen âge, c’était un signe qui indiquait la proximité d’un bordel. En plus l’immeuble où se trouvait celui-ci, était peint en rouge, pour le faire remarquer encore plus. Dans la Barcelone médiévale, les bordels étaient propriété de l’Église, qui adressait les convives du péché à des oeuvres de bienfaisance.

La Carassa de Barcelona

 3. Le FC Barcelona à été fondé dans un gym

Le 29 novembre 1899, un groupe de 12 amateurs du football ont fondé le « Foot-Ball Club Barcelona » dans le « Gimnàs Solé », grâce à une annonce sur le journal « Los Deportes » payée par le suisse Hans Gamper. Le gym était sur la rue « Montjuïc del Camp », au « Raval ». Le « Foot-ball Club Barcelona » a joué son premier match le 9 décembre 1899 à l’ancien vélodrome de la « Bonanova », où il y a aujourd’hui le « Turó Parc »

Lire plus! Visiter le musée du Barça et le Camp Nou

Gimnàs Solé

Gimnàs Solé – 1903

4. L’empreinte arabe à Barcelone

Barcelone fut partie du territoire du Califat de Cordoue pendant 83 ans, jusqu’au 793 ac. Pendant cette époque les arabes on nommé la ville « Barshilūna » (برشلونة ), . Ils l’ont ouvert au commerce avec l’Orient et on encore laissé des empreintes qui perdurent jusqu’à nos jours. Une des plus importantes est celle de la « Rambla » , qui provient d’un mot arabe « ramla » ( رملة ), qui veut dire étendue de sable. Ce qu’aujourd’hui est la « Rambla » était autres-temps la « Riera d’en Malla », où à la fin il y avait une petite étendue de sable, là où on trouve la « Plaça del Duc de Medinaceli »

Lire plus! Las Ramblas – Que faire à Barcelone

5. La deuxième place plus grande du monde

Présidée par une plaque photovoltaïque aussi grande qu’un camp de football, la « Plaça del Fòrum », compte avec 16 hectares, elle est la place plus grande d’Europe et la deuxième du monde. Uniquement la place de Tiananmen, à Beijing, la surpasse en surface. Cette espace ouvert en 2004 est territoire de patineurs, sportifs et festivals de musique.

Lire plus! Découvrir le Forum de Barcelone

6. La Statue de la Liberté à Barcelone

Le monument plus célèbre de New York a une réplique à Barcelone, plus concrètement à la bibliothèque publique  » Arús », située au « Passeig de Sant Joan ». Il s’agit d’une réplique en bronze faite en 1884, c’est un des plus importants symboles de la franc-maçonnerie qu’on peut trouver dans la ville.

Estatua Llibertat Barcelona

7. Le séisme de 1428

Sur la rue « Sant Domenec del Call » numéro 6 il y a la maison plus ancienne de Barcelone, elle surprend surtout para la déformation de la façade. Selon la croyance populaire, c’est le résultat du poids de l’immeuble. La réalité est par contre plus surprenante. Le 2 février 1.428 vers 9 heures du matin, Barcelone a souffert le pire tremblement de terre de l’histoire (on dit qu’il a atteint les 8 points sur l’échelle Richter).On peut aussi voir les marques du séisme à « Santa Maria del Mar », selon les chroniques, la rosace de la façade principale est tombé sur les personnes qui étaient dans la première messe du jour de la «Candelaria».On peut encore apercevoir sur la façade la fissure qu’a causé le tremblement.

Lire plus! Sant Pere, Santa Caterina et La Ribera

terremoto de barcelona 1428

8. Le premier parc thématique d’Europe

Le quartier gothique est littéralement, une invention du début du XXème siècle. À cette époque la façade de la Cathédrale de Barcelone était en construction, originellement elle avait un style plutôt sobre, et la réforme se fut selon le style architectonique du monumentalisme français. Pour profiter la projection de ces travaux, en 1911, la municipalité à décidé de créer un quartier gotique autour de la nouvelle façade pour attirer des étrangers, c’est à dire, des touristes. L’exposition universelle de 1929 propulsa la transformation définitive du quartier de la cathédrale au quartier gotique. On a démolit des maisons pour construire ce qui est aujourd’hui la « Plaça de la Catedral », on a construit le « Pont del Bisbe » en 1929, ou bouger la porte du musée « Marès » en 1930. La crise économique du 1929 interrompu l’expansion de ce quartier, ainsi que l’apparition d’autres, comme le quartier baroque, le Raval aujourd’hui, où il y a la seule église de ce style à Barcelone.

Lire plus! Le quartier gothique et redécouvrir une Barcelone nouvelle

Barrio Gótico

9. Le Tableau magique de la « Sagrada Família »

Le « Tableau magique » est un sodoku médiéval. Gaudí en a projette quatre dans la « Sagrada Família » Ils les forment 4 rangs et 4 colonnes, si on les additionne on a toujours 33 comme résultat. L’âge de Jésus Christ selon l’ancien testament. Le seul tableau visible de la rue est sur la façade de la passion, et il n’est pas facile de trouver.

Lire plus! La Sagrada Familia: oeuvre majeure de Gaudí

Cuadrado magico Sagrada Familia

10. Les quatre piliers de Troie

On parle des quatre piliers de marbre gris sur le portique de la « Generalitat » à la « Plaça Sant Jaume » Ils proviennent de la Troie impériale. Cette ville, actuelle Turquie, exportait du marbre de qualité à tout l’empire romain. Il y a une hypothèse selon laquelle, ce matériel fut utilisé pour construire les 45 piliers de la résidence de l’empereur Adrien lors de sa visite à « Tarraco », l’hiver de 122 ac. L’empire tomba, ils ne restèrent que des ruines et on réutilisa le marbre pour faire d’autres bâtiments. Quatre des 45 piliers originaux furent réutilisés pour la construction de la façade monumentale, style renaissance du « Palau de la Generalitat », oeuvre de Pere Blai, là où on peu les voir aujourd’hui.

Cuatro columnas Generalitat

Photos: Sin Titulo 2.0 / Ajuntament de Barcelona / La Barcelona d’Abans / Viquipèdia / Rubí Informa / Mishia Klimov / GenSubmit 2014 /

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Catalan, Espagnol

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire, votre mail ne sera jamais publié