Découvrir le quartier barcelonais de San Andreu

Interior Bloc House in the neighborhood of Sant Andreu

Barcelone est une ville de quartiers: chacun possède sa propre personnalité et sa propre histoire donnant un caractère authentique et originale à leurs rues. Toutefois, ce caractère est encore plus marquée dans le quartier de Sant Andreu de Palomar, qui était une commune indépendante jusqu’en la fin du XIXe siècle.

Se promener le long de ses rues pavées entre anciennes fermes et commerces centenaires, s’est découvrir un passé rural et industriel qui évoque l’histoire des luttes ouvrières du début du XXème siècle. Ceci donne à Sant Andreu une sensation qui le rend unique. Nous vous invitons à découvrir ce quartier au travers de deux itinéraires différents: l’urbain et le naturel.

Itinéraire architectural

Le point de départ ne peut être autre que la Casa Block, un chef-d’œuvre du rationalisme catalan; puis la cheminée Galta qui nous rappel le passé industriel du quartier. Nous continuons avec les bâtiments modernistes Mazantini et Can Guardiola, la Torre de Fang et, enfin, par la Rec Comtal, le canal médiévale qui alimentait en eau la ville de Barcelone.

Route verte

Sur cette route nous trouvons deux espaces sans égal: d’un côté le « Parque del Pegaso« , auquel vous pouvez accéder depuis la rue Sagrera, qui abritait autrefois une usine de camions et abrite aujourd’hui un espace verdoyant traversé par un canal  et de nombreux ponts; et de l’autre, le Parc Trinitat, que vous trouverez juste en bas de l’arrêt de la métro Trinitat Vella: ici vpus attends des pistes sportives, une zone de pique-nique, des jardins urbains, une long canal … C’est l’un des derniers grands ouvrage de l’ère post-olimpyque.

Mais si il y a un aspect qui caractérise ce quartier c’est son amour pour les traditions: ici se tient l’un des plus anciens pèlerinages de San Antonio, celui des « Tres Tombs ».

L’histoire de cette ancienne ville remonte à la fin du Xème siècle, qui a grandi autour de la voie romaine (connu sous le nom Cami Ral) créant un paysage de fermes et de champs agricoles. Le processus d’industrialisation au XIXe a considérablement augmenté la population, et à la fin du siècle la commune a rejoint la capitale catalane. Dans les années 70 sa forte nature militante cristallisé par une puissante association de quartier a permis de nombreuses améliorations dans le quartier, visant à obtenir plus de services et d’équipements pour remplacer les anciennes usines de textile.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la Barcelone combattantes, vous ne pouvez pas manquer Sant Andreu, un petit village urbain qui vous surprendra par son attachement à son histoire et ses traditions sans perdre de vue le projet d’avenir durable qui se concentre de plus en plus à transformer le gris des usines en espaces verts.

auberge de jeunesse Barcelone

Photo credit: JR Fernández / Foter / CC BY-NC-ND

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Catalan, Espagnol

Laisser un commentaire

(*) Obligatoire, votre mail ne sera jamais publié